Publié le: 01/03/2021 @ 19:52:36: Par Nic007  Dans "Droit "
DroitAcheter des produits, en particulier des produits électroniques, dans les magasins en ligne asiatiques est certainement très attractif, grâce à des prix très bas et souvent avec une livraison lente mais presque gratuite. Eh bien, cette situation est sur le point de changer et affectera non seulement les expéditions de Chine et d'Asie en général, mais de tout pays en dehors de l'Union européenne (ainsi que du Royaume-Uni). Deux changements très importants auront lieu dans les mois à venir. Le premier débutera le 15 mars 2021 et concerne la mise en place d'un nouveau système de dédouanement, appelé ICS2 (Import Control System 2) . C'est un système européen centralisé et entièrement numérique. Grâce à ce nouvel outil, il y aura une plus grande uniformité entre les expéditeurs et un plus grand contrôle sur ce qui transite vers ou à travers l'Union européenne (à laquelle s'ajoutent la Suisse et la Norvège).

À notre avis, l'une des pierres angulaires de ce nouveau système sera la nécessité de décrire le plus complètement possible les marchandises incluses dans l'envoi. À ce jour, net de certains contrôles aléatoires, de nombreux produits pourraient être indiqués de manière générique avec des définitions telles que Échantillons , Pièces ou Cadeaux . Aucune de ces solutions ne fonctionnera plus car il doit y avoir une description explicite des produits inclus, ainsi que son code SH , qui indique la catégorie de produit dans le monde entier. L'autre nouveauté est qu'à partir de juin 2021, la TVA De Minimis sera supprimée , c'est-à-dire la dérogation qui permettait aux produits d'une valeur inférieure à 22 € de transiter vers l'Europe sans avoir besoin d'une déclaration en douane (également nette de tout contrôle à l'échantillon). ). Avec la suppression de cette règle, toute marchandise de n'importe quelle valeur doit avoir sa propre déclaration en douane et être taxée pour ce montant. Jusqu'à présent, cette limite avait permis à certains e-commerçants «intelligents» de contourner les restrictions douanières et d'expédier des marchandises de valeur plus élevée simplement en déclarant une valeur inférieure à 22 €. Le risque est que tous ceux qui ont bien acheté qui valaient vraiment moins de 22 € en paient le prix. Dans ce cas, il est possible que les frais de douane (ceux qui s'ajoutent à la TVA) coûtent plus cher à l'acheteur final que le coût du produit lui-même.
Envoyer une nouvelle à un ami
Sujet:
Email:
Texte:
 
Informaticien.be  - © 2002-2021 Akretio SPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio  - Freedelity  - KelCommerce  - Votre publicité sur informaticien.be ?