After the Fall Frontrunner Edition
Publié le 25/03/2022 Dans PlayStation 4
Left 4 Dead façon VR ?

Alors que nous avions de grands espoirs pour un jeu en réalité virtuelle de type Left 4 Dead par les développeurs d'Arizona Sunshine, nous nous sommes retrouvés avec des sentiments très mitigés pour After the Fall. After the Fall est un jeu de zombies multijoueurs en coopération. Il existe un mode joueur contre joueur, mais l'intérêt principal d'After the Fall est de combattre sa version des zombies, appelée Snowbreed, en coopération à quatre joueurs. Votre objectif est de naviguer dans un terrain vague gelé des années 1980, en "récoltant" des Snowbreed, c'est-à-dire des zombies nés de la glace. C'est un concept cool, avec une construction de monde unique, ce que l'on peut apprécier. Cependant, le monde qui a été construit finit par être un peu cucul, avec un doublage qui est inégal à la fois en mission et dans le Hub du jeu, où vous obtenez l'essentiel de l'histoire et préparez les missions. Le hub est également rempli de cabinets d'arcade avec des lecteurs de disquettes de 3,5 pouces, qui servent de point de rencontre et de point d'entrée dans le Los Angeles glacial. Malheureusement, la construction du monde est mal écrite, et avec des lectures aussi mauvaises, tout cela tombe à l'eau.

Bien que la construction du monde soit un peu difficile, tirer sur les Snowbreed est sacrément amusant. Même si ce n'est pas le meilleur jeu de pistolet que nous avons connu en VR, il est certainement dans le top 20. Les armes à feu sont toutes solides, et les armes longues nécessitent une prise à deux mains pour contrôler le recul. Vous avez la possibilité d'opter pour un rechargement "avancé", qui vous permet de recharger manuellement vos armes lorsqu'elles sont vides, ou pour un rechargement simple, qui consiste simplement à toucher l'arme contre votre poche à munitions. Si nous avons joué pendant les premières heures avec la recharge manuelle pour son gain de récolte de +50%, nous avons fini par revenir au style arcade, car c'est tout simplement beaucoup plus amusant. Mais si le tir est divertissant, nous aurions souhaité qu'il y ait un peu plus de variété dans les niveaux et les ennemis.

Une version légèrement retouchée.

Si le gameplay d'After the Fall peut être décrit comme un mélange de Half-Life : Alyx mixé à Left 4 Dead, il n'est pas aussi amusant que ces deux jeux. Vous disposez de deux emplacements d'inventaire, un dans chaque poignet, pour les objets que vous trouvez au cours de votre périple, comme les seringues de soins, les bombes artisanales et même les disquettes que vous pouvez trouver. Et pour attraper des objets sur le sol, vous aviez l'impression d'avoir accès à des gants de gravité, puisque la distance de saisie était très longue. Ce problème a été en partie réglé avec cette version Frontrunner et il est plus simple de saisir une arme que vous avez jetée, ou ramasser une bombe artisanale que vous vouliez laisser par terre. Et pour ceux qui ont des problèmes de mal des transports, il y a d'excellentes options de téléportation. Il aurait juste été souhaitable que la conception des niveaux soit un peu meilleure. Contrairement à Left 4 Dead, où vous devez constamment vous déplacer à travers des groupes de zombies, en faisant attention aux infectés spéciaux, After the Fall aime vous enfermer dans une zone avec des lianes charnues appelées "sprawl" pendant que vous êtes obligé de combattre des vagues de Snowbreed. Bien que le fait de tirer avec des armes à feu soit efficace, le concept d'un jeu coopératif de type Left 4 Dead qui vous oblige à vous battre dans des arènes d'ennemis grouillants est un peu décevant. Il y a aussi un manque évident de dangereux "infectés spéciaux" Snowbreed qui sont plus que de simples éponges à balles. Certes, les archétypes habituels d'infectés spéciaux sont pour la plupart absents (ils ont quand même réussi à inclure un type "boomer" explosif), mais ils ont tous été remplacés par des ennemis blindés qui sont tout simplement plus difficiles à tuer.

Le style de jeu en arène n'aide pas, car il n'y a pas grand-chose d'intéressant à faire pendant que l'on s'attaque aux morts-vivants. Des événements qui obligent un joueur à se défendre tout en résolvant un puzzle n'auraient pas été de trop, ou des objectifs qui vous obligent à vous rendre d'un endroit à un autre à travers des hordes de Snowbreed. Hélas, la plupart de ce que nous avons obtenu était "restez dans cette zone, et combattez jusqu'à ce que tout soit mort". Cela a un peu de sens pour l'histoire, cependant, puisque vous êtes là pour "récolter" ces Snowbreed. Pour le joueur, cela signifie de meilleures armes et des accessoires pour ces armes. Si vous voulez autre chose que votre arme de départ, vous devrez commencer à moudre cette récolte. L'ensemble du jeu, y compris votre motivation à jouer, est basé sur le grind. Moudre pour obtenir de nouveaux équipements et des améliorations n'est pas le pire, mais ne pouvoir le faire qu'en 5 niveaux et 4 difficultés n'est pas très amusant après une demi-douzaine d'heures. Si After the Fall est plus amusant avec des amis, il est tout à fait jouable en solo ou en petits groupes privés. Nous aimerions pouvoir dire que les bots sont compétents, mais ils sont pratiquement inutiles, même dans la difficulté la plus basse. Il est possible de jouer, et même de faire quelques récoltes en solo, mais c'est loin d'être aussi amusant qu'avec de vrais joueurs. Cette version Frontrunner Edition est l'occasion de désormais disposer du mode Horde, avec des ennemis débarquant par dizaines sur un bout de carte. Il y a aussi deux cartes supplémentaires, une arme inédite (le Revolver), un nouvel ennemi (le Skimmer), un artbook et la bande-son numérique, un thème pour le menu PlayStation 4 et des avatars. Plus globalement, Frontrunner est aussi un passe de saison et embarque du PvP, où des équipes aux personnages personnalisables s'affronteront.

VERDICT

Nous avons passé plus de temps sur After the Fall que nous ne l'aurions dû, en essayant de trouver le plaisir rencontré dans Arizona Sunshine. Si After the Fall n'était pas un jeu VR, il serait jugé un peu plus sévèrement, parce que si vous enlevez la VR, ce qu'il vous reste est un jeu de tir en coopération assez fade avec une histoire unique. Cette version Frontrunner marque toutefois du progrès. Les problèmes d'inventaire ont été globalement réglés et le contenu s'avère plus soutenu.

Poster un commentaire
Vous devez être identifié pour accéder à cette fonctionnalité

Utilisateur
Mot de passe
 
 Notre Avis
6 / 10
Informaticien.be - © 2002-2022 AkretioSPRL  - Generated via Kelare
The Akretio Network: Akretio - Freedelity - KelCommerce - Votre publicité sur informaticien.be ?